Vuelta: Contador désigne Froome comme l'homme à surveiller

le
0
CHRIS FROOME, LE COUREUR À SURVEILLER DANS LA VUELTA
CHRIS FROOME, LE COUREUR À SURVEILLER DANS LA VUELTA

par Alasdair Fotheringham

PAMPELUNE, Espagne (Reuters) - Le Britannique Chris Froome a été le plus fort des coureurs du Tour de France et sera le plus grand rival d'Alberto Contador sur la Vuelta, a estimé vendredi le coureur espagnol.

Contador, 29 ans, qui a été déchu de son titre sur le Tour 2010 et suspendu deux ans après avoir été contrôlé positif à un anabolisant, le clenbutérol, vise la victoire dans le Tour d'Espagne qui débute samedi à Pampelune, sa première grande course depuis son retour à la compétition.

Mais le coureur de la Saxo Bank a averti que Froome, deuxième du Tour 2012, derrière Bradley Wiggins, son compatriote et coéquipier chez Team Sky, et de la Vuelta l'an passé, serait peut-être le plus gros obstacle.

"Froome devrait être le plus dangereux parce que c'est également un très bon coureur de contre la montre et qu'il a une équipe très forte", a dit Contador, vainqueur du Tour d'Espagne en 2008.

"Il aurait pu gagner la Vuelta l'an passé et il a été le coureur le plus fort sur le Tour de France 2012, cependant, il est impossible de dire s'il aurait pu le gagner car Wiggins est très fort en contre la montre."

Quatrième du Tour Eneco, aux Pays-Bas, en début de mois, Contador a affirmé être en bonne condition mais qu'il ne s'attendait pas à faire des étincelles lors de la première semaine de course.

"Je vais courir à mon rythme, en étant bien, pour être dans une meilleure forme que mes rivaux dans la troisième semaine", a-t-il prévenu.

Alberto Contador estime que la course pourrait se décider dans les trois étapes de montagne qui seront disputées dans les Asturies à la fin de la deuxième semaine.

"Avec plusieurs arrivées au sommet (dix au total), ce sera une course très différente du Tour. En tout cas, il est très difficile de calculer et de mesurer votre force", a-t-il dit.

"Je suis en forme, enthousiaste et motivé même si les deux dernière années (durant sa suspension) m'ont affecté. J'ai beaucoup souffert."

Alberto Contador a insisté sur les nombreux soutiens qu'il avait reçus, affirmant que cela avait contribué à lui permettre de faire son retour.

"Et maintenant, je veux faire cette course aussi bien que possible, prendre du plaisir à être sur le vélo et me concentrer sur la bagarre pour la victoire", a-t-il conclu.

Chrystel Boulet-Euchin pour le service français, édité par Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant