VTT: le cavalier seul de Julie Bresset

le
4
LA FRANCAISE JULIE BRESSET DÉCROCHE L?OR OLYMPIQUE EN VTT
LA FRANCAISE JULIE BRESSET DÉCROCHE L?OR OLYMPIQUE EN VTT

par Julien Pretot

HADLEIGH FARM, Angleterre (Reuters) - Julie Bresset a confirmé tout le talent de l'école française de VTT en enlevant samedi l'épreuve de cross des Jeux olympiques de Londres au bout d'un long cavalier seul.

En un peu moins de 27 kilomètres et un peu plus d'une heure et demie, la Bretonne de 23 ans a rejoint Miguel Martinez et Julien Absalon, champions olympiques de l'épreuve chez les hommes, et offert à la France son quatrième titre olympique en VTT, sur neuf décernés depuis les Jeux d'Atlanta en 1996.

En tête de bout en bout, la Française a fait exploser la course et laissé les accessits à l'Allemande Sabine Spitz, médaillée d'argent à 40 ans, après avoir enlevé le bronze à Athènes et l'or à Pékin.

La tenante du titre a terminé à 1'02", devant l'Américaine Georgia Gould, en bronze à 1'08".

"Je suis vraiment contente. C'est incroyable de gagner comme ça. Je visais une médaille, mais l'or, c'est incroyable. Je suis bien partie, j'ai pris les commandes et j'ai bien géré", a dit la Française.

Julie Bresset avait fait l'impasse sur les deux dernières épreuves de Coupe du monde pour mieux préparer l'échéance olympique et ce choix a payé: visiblement plus fraîche que ses adversaires, l'ancienne championne du monde espoirs a pris les choses en main dès le coup de feu.

Seules Sabine Spitz, Georgia Gould et, pendant un tour, la Canadienne Catharine Pendrel, parvenaient à rester avec elle.

Mais au fil des tours, le jeu de massacre se précisait.

Catharine Pendrel, favorite en raison de sa domination en Coupe du monde cette saison, lâchait prise dès le deuxième passage.

À mi-course, une chute de Sabine Spitz dans la section technique la ralentissait en même temps que Georgia Gould et Julie Bresset creusait nettement l'écart.

PAS D'ERREUR

"Je pensais qu'un bon départ était crucial. Je suis arrivée à passer les passages techniques sans trop m'épuiser. J'avais peur de payer le fait d'être en tête tout le temps, mais j'ai bien maîtrisé mon effort", a expliqué la jeune femme, détentrice d'une licence en management sportif.

"Je suis restée concentrée du début à la fin, je savais où boire, où me ravitailler. Je n'ai pas fait une erreur."

La Briochine n'allait plus, en effet, être revue. Derrière, ses poursuivantes se contentaient d'assurer le podium.

Pourtant, la Française s'était fait très peur, deux jours avant l'épreuve, en se blessant dans une chute à l'entraînement, blessure qui avait nécessité la pose de sept points de suture.

"Il a fallu que j'aille chercher des sensations sur le parcours et aujourd'hui rien, c'était dans la tête. Je me surprends moi-même", a-t-elle confié.

Dimanche, Julien Absalon, déjà sacré à Athènes et Pékin, visera un triplé dans l'épreuve messieurs tandis que Jean-Christophe Péraud briguera aussi le podium: Julie Bresset leur a montré la voie sur le joli parcours champêtre de Hadleigh Farm, à 50 km de Londres.

"J'espère que Julien va faire comme moi. Il en est capable. Partager ce résultat avec lui, ce serait génial. J'espère que mon exploit va porter chance à toute l'équipe de France", a souhaité Julie Bresset.

Avec Mario Andres, édité par Jean Décotte

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bercam01 le samedi 11 aout 2012 à 21:38

    J'allais le dire...

  • lolin le samedi 11 aout 2012 à 18:52

    Vive la FRANCE

  • oban07 le samedi 11 aout 2012 à 16:34

    vive la bretagne .............

  • dhote le samedi 11 aout 2012 à 15:59

    Bravo Julie