VTC : coup d'arrêt brutal pour Uber en Allemagne

le
1
Le leader des VTC Uber se voit interdit d'activités en Allemagne.
Le leader des VTC Uber se voit interdit d'activités en Allemagne.

C'est un coup dur pour Uber en Allemagne. Une cour de justice de Francfort vient d'ordonner en référé à la société américaine de VTC d'arrêter immédiatement son activité dans le pays. Les juges ont estimé que cette start-up, qui est déjà présente dans quarante-cinq pays cinq ans à peine après sa création à San Francisco, ne pouvait pas proposer ses services en République fédérale sans avoir obtenu au préalable un permis officiel imposé par la loi sur les transports de passagers. En cas d'infraction, les responsables de la compagnie seraient passibles d'une peine de prison et d'une amende de 250 000 euros pour chaque trajet effectué par un conducteur qui aurait trouvé un client grâce à leur application. Mais Uber ne souhaite visiblement pas en rester là. "Nous allons attaquer cette décision et défendre nos droits de la manière la plus vigoureuse", a expliqué un responsable de l'entreprise au Frankfurter Allgemeine Zeitung. "La sécurité des passagers" en causeCe jugement n'est pas la première décision qui cherche à mettre un coup de frein brutal à l'essor de cette compagnie de VTC en Allemagne. Le 14 août, la municipalité de Berlin a ainsi exigé que la compagnie cesse de proposer aux particuliers son application de covoiturage "UberPOP", qui met en relation des chauffeurs amateurs ou censés l'être avec de potentiels passagers. Jugeant que "la prise en charge de passagers par des chauffeurs non agréés mettait en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • soulamer le mardi 2 sept 2014 à 13:40

    comme l'allemegne l' a fait on va courir derriere!! on vante partout Duflop en tete le numerique et l'eco collaborative.... uber airn&b. encore un domaine qu'il viennent de découvrir et auquel ils ne connaissent rien