Voyageurs du Monde résiste aux révoltes

le
1
Le tour-opérateur compense la perte de clients à destination du Moyen-Orient en vendant plus de séjours en Europe et aux États-Unis.

Les amateurs de treks bobos dans le désert saharien devront passer leur chemin. Le tour-opérateur Voyageurs du Monde (Nomade, Terdav), spécialisé dans les voyages sur mesure et d'aventure, a fermé fin 2010 toutes ses destinations en Algérie, Mauritanie, Mali, Libye et Niger. À cause du climat politique très incertain de ces pays (historiquement 3% des ventes), le groupe «n'envisage pas de rouvrir avant au moins deux ou trois ans, malheureusement», prévient Lionel Habasque, directeur général.

Du coup, le tour-opérateur vend proportionnellement plus de séjours aux États-Unis, sa première destination (6,7% des ventes au premier semestre), en Italie (4,3%) et au Vietnam (3,7%). En revanche, le poids du Maroc (3,4%) et surtout de l'Égypte (3,2%) ont fondu par rapport à l'an passé. «Le printemps arabe bouleverse les voyages au Moyen-Orient (Égypte, Maroc, Jordanie, Oman), mais nous avons compensé le manque à gagner surtout grâce à l'Europe et aux États-Unis», se f

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • p.allonc le dimanche 30 oct 2011 à 19:53

    c'est pas un problème , les marocains algériens ... viennent nous rendre visite et c'est pas pour un simple trek