Voyager en bus : la France s'y met

le
1

Pour les petits budgets ainsi que les personnes soucieuses de préserver l'environnement, le bus est un moyen de transport privilégié. Avec les transformations récentes du secteur, celui-ci est promis à un brillant avenir.

Voyager en France en bus
Voyager en France en bus

Un secteur en pleine transformation

Nombre de touristes ont jadis raffolé du bus pour se déplacer. C'est le concurrent direct de l'avion et du train. Toutefois, le principal défaut de ce moyen de transport était qu'il a longtemps été bridé pour le monopole du service public.
De plus, le secteur était contraignant : pour réaliser un voyage Paris-Berlin, par exemple, il fallait obtenir une autorisation de la SNCF (un concurrent, donc). Il était en outre impossible de s'arrêter pour une escale, à Strasbourg par exemple. En conséquence, les tarifs sont restés élevés, et le bus s'est cantonné à desservir les lignes des grandes villes.
Cela est en train de changer. Depuis la loi Macron de 2014, des groupes privés peuvent investir le marché des lignes de bus longue distance. Des noms comme Eurolines ou IDBUS ont commencent à émerger. Eurolines dit ainsi afficher des tarifs deux fois inférieurs à ceux des TGV. Quant aux escales, elles sont désormais possibles, à une condition : ce qu'on nomme le « cabotage », c'est-à-dire les personnes descendant à cette escale, ne doit pas représenter plus de la moitié des personnes transportées.
La concurrence aidant, on peut ainsi s'attendre à des prix de plus en plus bas. La firme Isilines propose ainsi des voyages à partir de 5 euros dans toute la France.

Les avantages : le prix et les horaires

Ainsi, le secteur du transport en bus est en plein décollage. Il s'adresse en priorité aux jeunes, dont le portefeuille est souvent plus mince, et aux personnes âgées qui aiment prendre leur temps.
Car voilà la seule contrepartie du bus : il demande un temps de trajet supérieur à l'avion ou au TGV. D'un autre côté, ce temps compense celui passé dans le terminal de l'aéroport, ou les contraintes de bagages imposées par les avions et les trains.
Outre le prix réellement attractif du bus, le moyen de transport met en avant des horaires flexibles. Cela convient bien aux voyages de dernière minute, pour un entretien d'embauche par exemple. De plus, des voyages de nuit sont possibles.
Enfin, c'est un moyen de transport apprécié des personnes qui font attention à l'empreinte carbone, en particulier si le bus est électrique.

Trucs et astuces

Si vous envisagez un long trajet, prévoyez des accessoires qui rendront la nuit plus confortable. Un petit coussin et une couverture vous aideront à faire face à une nuit fraîche passée dans le bus.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sidelcr le lundi 5 oct 2015 à 17:20

    Retour de 40 ans en arrière , c'est beau le progrès !