Voyager dans un tube assis dans une capsule, un transport futuriste promis pour 2020

le
0
Voyager dans un tube assis dans une capsule, un transport futuriste promis pour 2020
Voyager dans un tube assis dans une capsule, un transport futuriste promis pour 2020

S'asseoir dans une capsule et se retrouver projeté dans un tube à la vitesse d'un avion, un mode de transport futuriste qui pourrait devenir réalité d'ici 2020, promettent les différentes entreprises venues présenter leur concept de "Hyperloop" à Berlin."Nous ne construisons pas un train, c'est un nouveau mode de transport", insiste d'emblée Rob Lloyd, patron de l'entreprise californienne Hyperloop One."Ce n'est pas un train, ce n'est pas une voiture, ce n'est pas un avion", revendique aussi Bibop Gresta, son concurrent de Hyperloop Transportation Technologies (HTT).C'est pourtant au salon des techniques ferroviaires Innotrans, qui se tient cette semaine à Berlin, que l'Hyperloop, encore souvent désigné comme train du futur, étale ses premières esquisses.Si l'idée de voyage dans des capsules s'affranchissant de tout frottement a depuis longtemps traversé l'esprit de divers chercheurs, le milliardaire américain Elon Musk l'a remise sur le devant de la scène en 2013.Le fondateur des voitures électriques Tesla et de l'entreprise d'exploration spatiale SpaceX a alors détaillé par écrit sa propre idée d'un "cinquième mode de transport", devant permettre d'aller de Los Angeles à San Francisco dans des tubes à basse pression en trente minutes. Il faut actuellement cinq ou six heures en voiture ou une heure en avion pour relier les deux métropoles californiennes.Estimant n'avoir pas le temps de s'en occuper, Elon Musk a laissé son projet ouvert aux entreprises souhaitant le développer et n'a investi d'argent dans aucune.C'est un voyage dans ce qui ressemble à un wagon de train régional aux fenêtres virtuelles avec des sensations proches de celles d'un déplacement en avion que projettent les différentes entreprises sur les rangs pour être la première à donner vie à l'Hyperloop.Pour l'heure, il faut encore se contenter d'imaginer. A Innotrans, sur les stands de HTT ou de Transpod, la start-up ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant