Voyager à l'étranger avec son animal

le
0
Pour voyager à l'étranger avec son chien ou son chat, et être en règle, il convient de respecter les obligations sanitaires du pays dans lequel on se rend.

Depuis le 1er octobre 2004, le minimum exigé pour voyager au sein de l'Union Europénne (UE) - comme dans d'autres pays d'ailleurs - est que l'animal soit vacciné contre la rage.

Il devra aussi disposer de son passeport européen. Ce dernier est délivré par le vétérinaire. Il certifie que l'animal a reçu une protection antirabique valide au moment du déplacement.

Il assure aussi qu'il est identifié (c'est une des autres obligations), par tatouage au dermographe ou par puce électronique (transpondeur). Depuis le 3 juillet 2011, seul ce dernier moyen d'identification est valable pour voyager au sein de l'UE.

Il existe certaines destinations où d'autres obligations viennent s'ajouter. Ainsi, pour se rendre en Irlande, à Malte, au Royaume-Uni et en Finlande, chiens et chats doivent être âgé d'au moins trois mois. La Finlande exige par ailleurs que l'animal ait reçu un traitement contre l'échinococcose au minimum 24 h et au maximum 5 jours avant son arrivée. Le vétérinaire atteste qu'il a traité ces vers intestinaux en l'indiquant sur le passeport européen de l'animal.

Plus de quarantaine au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, la mise en quarantaine n'existe plus lorsque l'animal vient de l'Union européenne. De même, afin d'harmoniser les conditions d'entrée des carnivores domestiques sur son territoire, le Royaume-Uni n'exige plus, depuis le 1er janvier 2012, le test sérologique attestant que l'animal est bien protégé contre la rage.

Toutefois, un délai de 21 jours entre la primo-vaccination antirabique - qui reste bien obligatoire dans tous les cas - et l'entrée sur ce territoire doit absolument être respecté.

Demander conseil au vétérinaire

Tout renseignement, en vue de préparer son voyage peut être obtenu auprès des ambassades des pays de destination, de la Direction départementale de la protection des populations ou bien encore de son vétérinaire.

Les actes nécessaires afin d'être en règle peuvent être pris en charge et remboursés en partie par l'assurance santé du chien ou l'assurance santé du chat.

Une bonne assurance santé animale pourra aussi, le cas échéant, permettre le remboursement des soins, sous certaines conditions, si l'animal était victime d'un accident ou d'une maladie à l'étranger lors de son séjour.

Enfin, dans des pays dont notamment l'Afrique où la rage est présente, certaines précautions s'imposent: ne pas entrer en contact avec un chien ou chat errant, signaler aux autorités vétérinaires du pays toute morsure, griffure ou simple léchage.

Il est aussi formellement interdit de ramener en France et sur le territoire communautaire un animal issu d'un pays non déclaré indemne de rage et qui ne répondrait pas aux exigences sanitaires en vigueur (chien ou chat non identifié et non vacciné), tout comme un chien de première catégorie tel que défini par la loi de janvier 1999 sur les chiens dits «dangereux».

LIRE AUSSI:

» Pourquoi assurer son animal de compagnie?

SERVICE:

» Assurez votre animal de compagnie à partir de 6.90 ¤/mois

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant