Voyage en Syrie : Bapt ne sera pas sanctionné selon le patron des députés PS

le
4
Voyage en Syrie : Bapt ne sera pas sanctionné selon le patron des députés PS
Voyage en Syrie : Bapt ne sera pas sanctionné selon le patron des députés PS

Avant d'être reçu rue de Solférino par Jean-Christophe Cambadélis, n°1 du PS, mardi à 16 heures, Gérard Bapt a rencontré ce lundi Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée. Ce dernier a rejeté toute sanction à l'égard du député socialiste de Haute-Garonne qui a participé à un voyage en Syrie, avec trois parlementaires de l'UMP et de l'UDI, à la rencontre des autorités syriennes en milieu de semaine dernière.

«Non, je n'ai jamais parlé de sanctions», a déclaré Bruno Le Roux sur i>télé. Il a trouvé que Gérard Bapt «très touché par tout ce qui s'est passé», et «il regrette tout ce battage qui est fait autour». La rencontre avec Bachar al-Assad, à laquelle il n'a pas participé, «n'était pas prévue initialement dans le programme».

«J'ai eu une discussion très amicale avec lui, en lui disant qu'il y avait une confusion parce qu'il y a un groupe d'amitié à l'Assemblée nationale dont il est le président», a poursuivi Bruno Le Roux. «Alors que nous sommes aujourd'hui dans une guerre contre ce régime, qui a gazé, je me demande ce que veut dire un groupe d'amitié France-Syrie», a-t-il ajouté, en précisant : «Il me semble que le problème dépasse celui du président du groupe d'amitié (...) Il concerne le fait que l'Assemblée nationale ait elle-même un groupe d'amitié avec la Syrie dont il conviendrait peut-être de suspendre les activités.»

Cette proposition avait fuité dans un courrier publié par le Lab d'Europe 1 ce matin. Interrogé par La chaîne parlementaire ce lundi, Bapt a refusé d'abandonner sa présidence tant que le rendez-vous n'avait pas eu lieu. Mais, alors qu'il semblait assumer ce voyage en milieu de semaine dernière, ce spécialiste des dossiers de santé semble dépassé, et faire quelques pas en arrière : «Deux éléments nâ¤(TM)ont pas été respectés par mes collègues de lâ¤(TM)UMP : on ne devait pas rencontrer Bachar el-Assad, et on ne devait pas faire de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4958114 le mardi 3 mar 2015 à 08:11

    la majorité de ce déplacement est de droite !!

  • Berg690 le lundi 2 mar 2015 à 20:29

    Le PS dans sa splendeur! Il n'y a qu'à les laisser faire. Ils n'ont besoin de personne pour se saborder.

  • M940878 le lundi 2 mar 2015 à 16:19

    Pensée unique oblige , comme sous le régime des soviets

  • LeRaleur le lundi 2 mar 2015 à 15:42

    Bapt ne te laisse pas faire, ou change de camp.