Voyage en solo : « On apprend à se surpasser »

le , mis à jour à 11:31
0
Voyage en solo : « On apprend à se surpasser »
Voyage en solo : « On apprend à se surpasser »

Découvrir la Louisiane seule, c'est le défi que Magali a choisi de relever : « Je viens d'une famille trouillarde. Je n'aurais jamais imaginé en être capable, même si c'était un rêve enfoui », confie la jeune femme de 27 ans, partie dans l'Etat emblématique du sud des Etats-Unis pendant un mois. Pourtant, lorsqu'elle a vu une de ses amies le faire, elle s'est dit : « Pourquoi pas moi ? Comme un challenge que je me suis lancé à moi-même, une façon de sortir de mon cocon. » Et elle l'assure : « C'est mieux qu'une psychothérapie ! On apprend à se surpasser, à se connaître, à réagir. On vit des expériences uniques. » Ainsi ce poète de rue croisé par hasard dans les rues américaines, avec qui elle a passé la soirée à philosopher « sans ambiguïté » !

 

La solitude qu'elle craignait, Magali ne l'a jamais rencontrée. Tout comme Claire, 24 ans, partie, elle, à la conquête de la Californie. Un voyage à petit prix, grâce au couchsurfing proposant des hébergements gratuits : « Je rêvais d'y aller. Je me suis dit que je devais arrêter d'attendre les autres. Je redoutais un peu d'être seule. Mais on ne l'est jamais vraiment. Parce qu'en étant seul on est bien plus ouvert aux autres. » Une quête de rencontres, d'émotions et de liberté pour mieux encore se retrouver : « C'est un moment unique pour se recentrer sur soi-même, assure Sophie, 35 ans, rentrée du Pérou. Les sens sont en éveil. On découvre des gens, des cultures. C'est si rarement possible dans la spirale du quotidien... » Evidemment, il y a des inquiétudes. « Le fait d'être dans des grandes villes américaines me rassurait un peu, ajoute Claire. Mais j'étais une jeune fille qui débarque dans un pays étranger, il y a forcément une appréhension. » « On pense souvent au pire, concède Laura, 24 ans, de retour de neuf mois en Inde. Mais il y a des pays qu'on évite, ceux qui sont en guerre. »

 

Des milliers de femmes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant