Voyage au pays des mélenchonistes

le
0
Communistes, écologistes, bobos, cadres sup, abstentionnistes se retrouvent dans la candidature de Jean-Luc Mélenchon.

À Toulouse, sur la place du Capitole, c'était une foule aussi impressionnante qu'à Lille Grand Palais, quelques jours plus tôt, et qu'à la Bastille à Paris. Depuis quelques semaines, une sorte de grâce s'est installée dans la campagne de Jean-Luc Mélenchon. L'ancien sénateur socialiste, en rupture de ban avec le PS depuis 2008, fait le plein partout où il passe. Aux communistes qui pouvaient se compter encore hier sur les doigts de la main sont venus s'agréger tous les déçus de la politique.

«Voir la bête rare»

Des écolos qui ne se retrouvent pas dans la campagne laborieuse d'Eva Joly. D'anciens militants du NPA ou de LO qui n'ont pas trouvé en Philippe Poutou ou Nathalie Arthaud les successeurs d'Olivier Besancenot et Arlette Laguiller qu'ils espéraient. Les altermondialistes se mêlent aux bobos qui lèvent le poing avec l'impression de s'encanailler. Les étudiants aux cadres sup et aux professeurs du public. «La rivière est sortie de son lit et n'est pas près

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant