Voyage à l'intérieur de l'école numérique d'aujourd'hui

le
0
Voyage à l'intérieur de l'école numérique d'aujourd'hui
Voyage à l'intérieur de l'école numérique d'aujourd'hui

Planté devant ses camarades de CM2, l'élève encercle d'un trait violet de "crayon électronique", le portrait d'un ecclésiastique en perruque poudrée sur le tableau blanc interactif de la classe, qui a remplacé le tableau noir. En un clic, un mot et un dessin, les 26 enfants de la classe, située dans le 9e arrondissement de Paris, découvrent dans la foulée le mot - "clergé" - qui s'affiche en grosses lettres cursives sur le tableau, piloté à distance par l'enseignant depuis son ordinateur, pour une leçon d'histoire consacrée ce mardi-là à la société française avant la révolution.Tableaux interactifs comme dans cette école élémentaire, tablettes, ordinateurs: l?éducation multimedia a fait de gros progrès en France depuis 15 ans, malgré un net déficit d?équipement en primaire. Mais, à la veille d?un nouveau plan numérique annoncé par François Hollande, enseignants, chercheurs, et spécialistes demandent une amélioration de la pédagogie et de la formation des enseignants pour que les élèves ne soient pas uniquement des consommateurs, mais aussi des acteurs du numérique.L'équipement des classes souffre encore parfois d'un manque de moyens des collectivités locales, et souvent de grosses disparités géographiques en matière de formation des enseignants. La maintenance des équipements informatiques dans les établissements laisse très souvent à désirer, et empêche nombre de projets d'être réalisés.Les professionnels regrettent aussi le manque de recherches, aussi bien cognitives -sur le développement du cerveau de l'enfant en lien avec l'utilisation de pédagogies numériques-, que pédagogiques. - "Notre génération" - Mais les enfants, eux, ont choisi. "Je préfère ce tableau parce que c'est tactile" constate Evie, 9 ans, élève de l'école élémentaire de la rue Milton à Paris, dans le 9e arrondissement. Gaspard trouve que c'est "plus rapide", pour "voir ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant