Vous sentez-vous en sécurité dans les transports ?

le
0
Vous sentez-vous en sécurité dans les transports ?
Vous sentez-vous en sécurité dans les transports ?

Anne Victoria

19 ans, étudiante

Évry (91)

Oui . Je n'ai jamais aucun problème, pourtant je prends quotidiennement le RER et le métro pour me rendre de chez moi à la fac de Clignancourt (Paris). C'est sûr qu'il y a des gens désagréables mais je ne pense pas que la décision d'armer des agents RATP ou SNCF change la situation. Ça va même trop loin pour moi, il faut arrêter !

 

Fabienne Terlet

55 ans, en recherche d'emp.

Douarnenez (29)

Non. Durant trente-cinq ans, j'ai travaillé à la gare Saint-Lazare (Paris) et j'ai vu les incivilités augmenter. Il existe aussi un risque d'attentat, surtout en ce mois de décembre où les gens sortent tous pour acheter les cadeaux de Noël. Il faudrait que les agents de sécurité soient plus nombreux et qu'il y ait plus de fouilles.

 

Rachid Hammadi

43 ans, directeur commercial

Paris (XVIIIe)

Oui. En tant qu'homme, je n'ai aucun sentiment d'insécurité mais les choses seraient sûrement différentes si j'étais une femme. Dans le métro, c'est fréquent qu'il y ait des personnes alcoolisées qui cherchent les problèmes, on a tous déjà assisté à des remarques déplacées et des moments gênants.

 

Marie-Noëlle Bodard

48 ans, réceptionniste

Montlucon (03)

Non. Je ne me sens pas en sécurité que ce soit dans le métro à Paris ou ailleurs en province. Malheureusement, le risque d'attentat peut venir de partout et la menace est constante donc on ne va pas s'arrêter de vivre. S'il doit y avoir une attaque, on ne peut pas l'éviter même si les agents RATP et SNCF sont armés.

 

Benoît Mathieu

25 ans, ingénieur

Paris (XIe)

Pas à 100 %. Quand je prends le métro, ça m'arrive de penser qu'une bombe pourrait exploser. C'est un peu comme l'accident de voiture, on sait que ça peut arriver. Pourtant, je ne pense par que renforcer la sécurité améliore le sentiment de sécurité, bien au contraire. Si les agents portent une arme, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant