Vous pouvez maintenant payer votre loyer en bitcoins

le
0

Une agence immobilière spécialisée dans la loctaion meublée à Paris innove avec un système de paiement en bitcoins, une monnaie électronique virtuelle dont la valeur est identique partout dans le monde.

À quoi sert le bitcoin? Peut-on vraiment faire confiance à cette monnaie virtuelle? La Banque de France a notamment publié une note de mise en garde à l'attention des personnes qui la détiennent: son caractère «hautement spéculatif» au «risque financier certain» inquiète considérablement. Et pourtant, la monnaie électronique est en plein boom. Dans l'immobilier, le bitcoin a notamment permis à un jeune norvégien d'acheter un appartement l'année dernière. Toujours dans le même secteur, l'agence immobilière Lodgis - spécialisée dans la location meublée - innove en permettant à ses locataires de payer leur loyer par bitcoins, direcement sur son site web. Une vraie alternative à la carte bancaire, selon l'agence, mais qui n'est pas une première mondiale puisqu'au début de l'année, Rentalutations - une agence immobilière de Chicago - a déjà lancé un service similaire!

L'utilisation de ce nouveau mode de paiement est d'une simplicité enfantine: une fois sur la page de paiement en ligne du site - et s'il souhaite payer en bitcoins - le locataire pourra régler avec l'aide d'un porte-monnaie virtuel. Ensuite, il se devra de le recharger et de le gérer directement sur son ordinateur, sur son smartphone ou sa tablette. Une confirmation est demandée à l'utilisateur dans les 10 minutes suivant la transaction. Si celle-ci n'est pas validée, le paiement est annulé.

Aucun changement pour les propriétaires

Côté propriétaires, aucune crainte à avoir: grâce au service Paymium, qui permet de convertir immédiatement et automatiquement les bitcoins en euros, il n'y a aucun changement pour les propriétaires, qui continueront à être payés en euros. Le service touche donc uniquement les locataires qui le désirent, souvent des geeks ou «early adopters», férus de nouvelles technologies et d'innovation.

Le service s'adresse aussi - et surtout - aux locataires étrangers, qui représentent environ 70 % des clients du site Lodgis.com. Pourquoi? Tout simplement parce le coût de transaction pour les bitcoins est celui d'une simple connexion internet, donc très faible. Ce système permet donc à tout étranger de louer un bien immobilier en France sans se préoccuper du taux de change: «Des particuliers argentins qui souhaitent régler un achat effectué sur des sites internet internationaux sont soumis à une taxe de 50 % du montant de la facture, au-delà de deux achats exemptés par an de 25 euros maximum», explique l'agence.

«Si le système paraît bien licite, il me semble qu'il relève davantage du gadget que d'une vraie révolution dans la manière de payer son loyer, d'autant que le propriétaire, même s'il doit donner son accord, n'est pas affecté. Il s'agit finalement d'un paiement dématérialisé comme un autre», estime Emmanuel Sourdon, avocat spécialisé en droit immobilier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant