« Vouloir indéxer les prix de l'assurance sur le "profil" de l'assuré est absurde »

le
0
Un bracelet connecté à l'IPhone.
Un bracelet connecté à l'IPhone.

Personnaliser les primes d’assurance selon le « profil » de l’assuré est une chimère aveugle et délétère, estime Sylvestre Frezal, le fondateur et codirecteur de la chaire Programme sur l’appréhension des risques et des incertitudes (PARI, Sciences Po/Ensae)

Par Sylvestre Frezal, fondateur et codirecteur de la chaire Programme sur l’appréhension des risques et des incertitudes (PARI, Sciences Po/Ensae)

Les femmes boivent moins que les hommes. Donc, statistiquement, elles vivent plus longtemps ; Mme Michu doit-elle donc, uniquement parce qu’elle est femme, cotiser davantage pour sa retraite que M. Dupont ? Et, statistiquement, elles conduisent mieux ; Françoise peut-elle donc, juste parce qu’elle est femme, payer moins cher son assurance auto que François ? Europe et Amérique apportent ici des réponses diamétralement opposées.

Aux Etats-Unis, le « juste prix » est aligné sur le coût : si vous avez moins de chances d’avoir un cancer que votre voisin, vous coûtez statistiquement moins cher à une compagnie d’assurances et devriez donc payer moins cher. Les régulateurs américains commencent même à interdire à leurs assureurs de s’éloigner de ces estimations statistiques, estimant qu’il serait injuste de prendre en compte d’autres critères, par exemple d’augmenter les tarifs pour les clients peu réactifs au prix.

A ­l’inverse, l’Europe oblige parfois les compagnies d’assurances à s’éloigner du coût ­statistique, par exemple en contraignant ces entreprises à proposer un même prix pour les femmes et pour les ­hommes.

Cartes de fidélité et bracelets connectés La contradiction frontale entre responsabilisation individuelle et lutte contre les discriminations trouve aujourd’hui un nouveau souffle à l’heure du big data. En Afrique du Sud...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant