Votre iPhone pourra-t-il enfin dialoguer avec votre TV Samsung ?

le
0
Grâce aux nouveaux modèles sur lesquels travaille le CEA, une application n'aurait plus besoin d'avoir une versoin sur mesure pour chaque smartphone ou tablette. Syda Productions /shutterstock.com
Grâce aux nouveaux modèles sur lesquels travaille le CEA, une application n'aurait plus besoin d'avoir une versoin sur mesure pour chaque smartphone ou tablette. Syda Productions /shutterstock.com

(Relaxnews) - Aux États-Unis, la Consumer Electronics Association (organisme de normalisation et syndicat professionnel pour l'industrie de l'électronique grand public) lance un projet qui devrait aider les appareils et les maisons intelligents à parler la même langue.

L'Internet des objets commence à prendre de l'ampleur. Ne serait-ce qu'un regard rapide au portail dédié d'Amazon permet de voir l'éventail d'appareils intelligents et connectés à Internet déjà en vente. Des alarmes incendie aux thermostats intelligents en passant par les aspirateurs, les serrures et autres réfrigérateurs "éduqués", un nouveau degré de commodité et de connectivité s'annonce pour les consommateurs.

Cependant, avec le nombre d'entreprises présentes dans ce secteur, les progrès qu'elles font dans leur propre domaine et leur vision différente de la maison de demain, il existe un vrai danger de rupture de communication. Ainsi des télés et des lave-vaisselles Samsung ne peuvent pas "dialoguer" avec les iPhones.

Afin d'enrayer ce problème et de maximiser l'interopérabilité entre les appareils, la CEA (Consumer Electronics Association, un organisme de normalisation et syndicat professionnel pour l'industrie de l'électronique grand public aux États-Unis) a constitué un groupe de travail qui concevra des modèles XML que les fabricants pourront utiliser pour s'assurer que leurs produits fonctionnent ensemble.

La même appli pour plusieurs appareils

Bien que beaucoup d'appareils soient contrôlables simplement par un smartphone ou une tablette grâce à des programmes dédiés, développer cette application peut s'avérer un gros défi. L'objectif du groupe de travail est donc d'établir des standards qui feront disparaître la nécessité d'importants degrés de personnalisation dans la conception et la programmation des applications.

Ces modèles seront également utilisables par des développeurs pour créer des applications qui pourront servir pour plusieurs appareils. Comme le fait remarquer le CEA, à l'heure actuelle, ces applications nécessitent une interface de programmation sur mesure pour chacun des appareils. "Cela demande au développeur de travailler en étroite collaboration avec chaque fabricant pour développer une interface de programmation ou pour obtenir l'accès à l'interface du fabricant, suivi ensuite de tests intensifs pour s'assurer de la comptabilité, explique Bill Rose, président de WJR Consulting et du nouveau groupe de travail de la CEA. Certains développeurs sautent cette étape et essaient de développer des applications eux-mêmes ou d'utiliser des interfaces libres de droits, ce qui provoque des problèmes d'interopérabilité sur lesquels le fabricant n'a aucun contrôle".

Microsoft et BlackBerry sur le marché

L'annonce de la CEA n'aurait pas pu mieux tomber. Microsoft prépare son arrivée sur ce secteur avec comme objectif la création de solutions pour aider les entreprises à gagner de l'argent grâce une plus grande connectivité des appareils.

BlackBerry a également signalé son intention de regarder au-delà des smartphones équipés de claviers QWERTY. Mercredi 21 mai, l'entreprise avait annoncé son "Project Ion" dont le point central sera d'extraire et d'analyser des données tirées d'appareils intelligents et de les transformer en renseignements commerciaux. "Ces milliards de connexions qui génèrent des trillions de transactions et d'exaoctets de données quotidiennes demanderont des plates-formes qui pourront fonctionner en toute sécurité à une échelle mondiale, a indiqué le PDG de l'entreprise, John Chen. Aucune autre entreprise n'est dans une meilleure position que BlackBerry pour fournir les bases technologiques, les applications et les services nécessaires pour augmenter la productivité, améliorer les prises de décision en temps réel et assurer sur la vision de l'Internet des objets".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant