Votre invité : Daniel Fermon (Société Générale)

le
0

La dette en question. C'est l'une des principales conséquences de la crise actuelle, l'augmentation considérable de l'endettement des Etats. Les plans de relance destinés à soutenir la demande mondiale en prenant le relais des ménages et des entreprises ont aussi pour résultat d'accroître le fardeau de la dette. On estime à 6% du PIB aux Etats-Unis et à 2% en Europe le transfert de dette de la sphère privée vers la sphère publique. En moyenne, la dette des Etats dans les pays développés passerait d'environ 75% du PIB en 2007 avant le déclenchement de la crise des subprimes à 115% d'ici l'année prochaine. Des chiffres qui auront forcément un impact sur l'économie mondiale dans les prochaines années et pas seulement sur la note des Etats obligés d'emprunter toujours davantage sur les marchés. L'explosion de leur dette est-elle tenable à terme ? Quelles conséquences pour les ménages et pour l'allocation d'actif des investisseurs ? A vos questions.

Daniel Fermon, stratégiste Cross Asset à la Société Générale, vous répondra mercredi 18 novembre à partir de 17h. Posez-lui dès maintenant vos questions.

Julien Gautier

L'EXPERT :

Administrateur de la Société française des analystes financiers (SFAF), Daniel Fermon, 46 ans, a débuté sa carrière comme analyste financier chez BNP en 1989. Responsable des actions européennes chez « Banque de Neuflize », il a rejoint Société Générale Corporate & Investment Banking en 2004 au poste de stratégiste actions européennes.