Vote électronique à l'UMP : premiers bugs et piratages

le
0
Vote électronique à l'UMP : premiers bugs et piratages
Vote électronique à l'UMP : premiers bugs et piratages

"La Haute-Autorité de l'UMP a constaté une attaque extérieure", confesse le parti ce vendredi soir dans un message sur la page d'accueil de son site, précisant qu'il "s'agit de l'un des risques anticipés et les dispositions prévues ont été mises en oeuvre".Ce Bug a ralenti tout au long de la soirée www.ump.org, où les adhérents étaient invités, depuis ce vendredi 20 heures, à voter pour le prochain président de leur parti. De nombreux militants et élus - à l'instar d'un Chatel ou d'un Bussereau -, se sont plaints sur Twitter de ce désagrément. "Cela a pu avoir pour effet de ralentir l'accès au site du vote", a confirmé l'UMP.268 000 adhérentsLa Haute-Autorité a également indiqué que dès 20h30, soit 30 minutes après l'ouverture du scrutin, près de 8 000 votants avaient été enregistrés. A 22h30, 11 700 votes avaient été comptabilisés. Les quelque 268 000 adhérents ont jusqu'à ce samedi 20 heures pour choisir leur nouveau leader. Les résultats seront annoncés en début de soirée. Un second tour, fixé théoriquement au 6 décembre, semble improbable, Nicolas Sarkozy étant crédité d'une victoire écrasante dès le premier tour.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant