Vote des Français de l'étranger : la solution qui agace Sarkozy

le
1
Nicolas Sarkozy, François Baroin, Luc Chatel, Christian Jacob, les caciques des Républicains...
Nicolas Sarkozy, François Baroin, Luc Chatel, Christian Jacob, les caciques des Républicains...

« Pourquoi vous vous enthousiasmez pour des sujets qui n'ont aucun intérêt ? » À l'autre bout du téléphone, Brice Hortefeux, fidèle de Nicolas Sarkozy et représentant de ce dernier au comité d'organisation de la primaire, trépigne. De l'avis du sarkozyste, la presse est décidément bien moutonnière et « fait des histoires de trucs qui n'en sont pas ». C'est vrai, parfois. Mais, dans le cas précis du vote des Français de l'étranger à la primaire de la droite, Hortefeux exagère. Sans doute le signe d'une certaine nervosité?

Car c'est bien Nicolas Sarkozy en personne qui a décidé quelques semaines auparavant de crier à l'illégitimité de ce point précis de la charte de la primaire. Le truculent Roger Karoutchi se souvient bien de la réunion de la garde rapprochée sarkozyste un lundi matin du mois d'avril au siège des Républicains : « On était là, paisibles, à se demander pourquoi on n'avait pas de deuxième viennoiserie et Nicolas est sorti sur le vote électronique pour les expatriés. » Monté sur ressorts, le chef vilipende alors, devant ses troupes subjuguées et avec le vocabulaire fleuri qui est le sien, une modification « intolérable » des règles de la primaire.

Faisant mine de découvrir une « rupture d'égalité » entre les Français vivant en France soumis au vote papier et ceux vivant hors du territoire et de ce fait autorisés à voter par Internet, Sarkozy décide de soumettre, à la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 7 mois

    La barbe avec vos primaires, vous voulez singer la gauche...dites vous bien qu'avec des primaires c'est le plus démagogue donc le plus nul qui gagne.