Vote des étrangers : Sarkozy hausse le ton

le
0
VIDÉO - Alors que le Sénat débat d'un texte de la gauche, le chef de l'État parle de «détournement de procédure».

Nicolas Sarkozy hausse le ton contre le droit de vote des étrangers aux élections locales, dont la nouvelle majorité sénatoriale de gauche va débattre aujourd'hui. En recevant mercredi les députés UMP à déjeuner, le chef de l'État, bien décidé à «réfléchir, agir et prendre (ses) responsabilités jusqu'à la dernière minute», s'est exprimé sans fard sur le sujet: «L'initiative du Sénat est un détournement de procédure, a prévenu le président de la République. Cela s'appelle chercher un vote communautaire quand on n'est pas capable d'avoir un vote populaire.»

Répondant à une question de Françoise de Panafieu (Paris), Nicolas Sarkozy a frappé les esprits. «Aujourd'hui, on a besoin de rassemblement. Si l'on considère que le rassemblement, c'est la régularisation de tous les sans-papiers et le droit de vote accordé aux étrangers, si c'est cela une idée d'apaisement, alors on n'a pas la même conception du rassemblement», a lancé le chef de l'État.

U...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant