Vote des étrangers : report après les municipales de 2014

le
0
Pour autant, l'adoption de cette réforme, qui exige de réviser la Constitution, paraît toujours aussi improbable. Il manque une trentaine de voix à la gauche pour la faire adopter au Parlement réuni en Congrès à Versailles.

Un projet de loi constitutionnelle instituant le droit des étrangers aux élections locales sera finalement soumis au Parlement, mais seulement après les municipales de mars 2014. François Hollande l'a annoncé jeudi lors de sa conférence de presse. «Je ne veux pas donner l'impression que nous chercherions avant les municipales à utiliser cette question du droit de vote des étrangers pour entretenir je ne sais quel malentendu», a argumenté le président. Une réponse aux critiques de l'UMP, qui accusait Hollande d'agiter ce chiffon rouge dans le but de faire monter le vote Front national.

«Donc, ce texte ne sera pas présenté avant les élections municipales» de 2014, a poursuivi le chef de l'État. «Après les élections municipales, comme ce...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant