Vote des étrangers : la droite fustige la promesse de Hollande, le PS l'approuve

le
16
Vote des étrangers : la droite fustige la promesse de Hollande, le PS l'approuve
Vote des étrangers : la droite fustige la promesse de Hollande, le PS l'approuve

François Hollande l'a promis : la question du droit de vote des étrangers sera sur la table en 2016. A l'occasion de son intervention du 14 juillet, le président de la République a ressorti cette antienne socialiste, présente dans ses promesses de campagne. «Peut-on comprendre que des gens qui sont là depuis vingt ans, trente ans, ne puissent pas voter? Je ne renonce pas à ce que des majorités se constituent», a-t-il martelé, renvoyant le débat sur cette question de société à l'année précédant la prochaine élection présidentielle.

Le sujet déchaîne les passions. A droite, le droit de vote des étrangers correspond au «dernier clou sur le cercueil de la nation». La formule est de Bruno Le Maire. Sur France 2, le candidat à la présidence de l'UMP, qui ne cache plus ses ambitions personnelles, a classé mardi cette annonce parmi les «quelques propositions totalement irresponsables, dangereuses pour le pays» formulées par le chef de l'Etat depuis les salons de l'Elysée. 

Le Maire : cette réforme «va diviser à nouveau les Français»

Cette réforme «va diviser à nouveau les Français», a-t-il jugé. «Soit on choisit le communautarisme, on va vers ce droit de vote, on divise les Français et je m'y opposerai avec la plus grande fermeté, soit au contraire, on parle de reconstruire la nation française, de garantir son unité et là, on parle citoyenneté, intégration, capacité à faire place à tout le monde. Je me dis que la dernière planche de salut trouvée par François Hollande est de faire monter le Front national pour garantir sa réélection.»

Lors des questions à l'Assemblée ce mardi, le député UMP des Alpes-Maritimes Eric Ciotti s'est lui emparé du sujet, estimant que le président de la République «joue aux apprentis sorciers avec les communautarisme.(...) Il s'est aventuré sur le chemin de la division des Français.» Et Ciotti de reprendre l'argument de Le Maire, selon lequel l'objectif de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2711013 le jeudi 17 juil 2014 à 07:48

    Pinochollande ne sait plus que faire pour sauver sa peau... Elle vaut pourtant pas bien cher, sa peau... Nous exigeons le départ de Pinochollande, la dissolution des assemblées, l'organisation d'élections générales anticipées dès Septembre.

  • mipolod le mercredi 16 juil 2014 à 00:47

    Appelons un chat un chat ! Que souhaitent les social.os ? Trouver un nouvel électorat pour assurer leurs réélections qui, comme par hasard (?) se trouve dans les populations, dites "les chances de la France" suc.euses de droits sociaux et autres aides généreusement attribués par la gauche sur le dos des contribuables français de souche. Si ces "mots de Cambronne" tentent le coup, alors je voterai FN sans équivoque !!!!

  • frk987 le mardi 15 juil 2014 à 18:14

    Au fait vous pouvez censurer tous les posts de cette file il n'y en a pas un SEUL à la gloire du PS.

  • frk987 le mardi 15 juil 2014 à 18:12

    Pas trop fatigué l'agent de la Stasi ?????????????? Mettre au boulot une socialope, c'est un évènement !!!!!

  • M4426670 le mardi 15 juil 2014 à 18:06

    Il brade la France pour sauver le PS!!! Comme ambition nationale, il y a mieux! DEHORS!!!!

  • M4426670 le mardi 15 juil 2014 à 18:05

    C'est de la "haute trahison"!!!! exigeons un referendum!!!!!

  • pichou59 le mardi 15 juil 2014 à 17:59

    aux prochaines élections, abstentions + FN égal à 100%

  • opelin le mardi 15 juil 2014 à 17:53

    Un tel sujet requiert un Référendum, hors de question de laisser des politiciens véreux choisir l'avenir culturel du pays.

  • raich2 le mardi 15 juil 2014 à 17:35

    Il faudra faire un choix, les valises ou cinq prières par jour.Pour ma part j'achète des actions DELSEY.

  • manx750 le mardi 15 juil 2014 à 17:31

    A chaque fois que Hollande se fait reprocher d'avoir soutenu (du bout du bout ds levres diplomatiques) l'etat d'Israël, Hollande et le PS ressortent le vote des étrangers (suivez leurs regards au delà de la grande Bleue) pour calmer leurs électeurs des cités (leur réservoir de gauche) ... La ficelle est grosse mais elle tient encore un peu...