Vote des étrangers : Hollande assume

le
3
VIDÉO - S'il a assuré qu'il n'y avait pas d'échéance particulière, le candidat souhaite faire passer cette réforme en 2013, avant les élections locales de 2014. Certains socialistes estiment cependant que ce ne sera pas une priorité.

C'est une vieille proposition du PS, que François Hollande avait promis de tenir: accorder le droit de vote aux élections locales aux étrangers résidant en France légalement depuis cinq ans. Mais quand l'extrême droite recueille près de 18% au premier tour, elle pourrait être plus hasardeuse à formuler. Cela pourrait effrayer une partie de cet électorat... C'est pourquoi depuis dimanche, les responsables de l'UMP sont montés au créneau pour interpeller les socialistes. «Ils n'assument pas leurs positions idéologiques, comme le droit de vote des étrangers», a assuré par exemple le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé. Depuis le premier tour, le candidat socialiste n'en avait effectivement pas reparlé.

Mardi, sur l'instance de la presse, François Hollande a finalement répondu: «Tout ce que j'ai dit dans mon projet et dans mes 60 engagements, ça sera fait dans le quinquennat.» Il a persisté mercredi matin en évoquant la possibilité de faire pa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4261473 le mercredi 25 avr 2012 à 10:00

    Quelques voix c'est toujours bon a prendre. Il a déjà vendu des salariés au profit des verts il peut maintenant vendre le pays aux étrangers.

  • laeti453 le mardi 24 avr 2012 à 21:16

    ben voyons!Quand le peuple , c'est à dire en démocratie le corps électoral, ne vote pas comme il faut, on change le peuple.c est bien ça non?Mais à jouer avec le feu on se brûle.....

  • Al2175 le mardi 24 avr 2012 à 20:48

    qu'il assume ses propos (11/2011) concernant les retraites a 60 ans ?