Vote des étrangers : François Fillon mènera la charge au Sénat

le
0
Chevènement ne soutiendra pas le texte de la gauche, qui sera discuté jeudi.

Opposant «de toujours», à la participation des étrangers extracommunautaires aux élections locales, François Fillon a décidé de défendre lui-même la position du gouvernement, jeudi, au Sénat. Une démarche exceptionnelle de la part d'un premier ministre. Le sujet a été inscrit en discussion plénière à l'initiative de la gauche sénatoriale, qui a repris un texte adopté par l'Assemblée nationale en mai 2000 sous Lionel Jospin. À la proposition constitutionnelle d'origine, la commission des lois du Sénat a dû ajouter un amendement dit «rédactionnel», pour tenir compte des changements de nomenclature intervenus depuis 2000.

Ce détail n'est pas anodin: si le Sénat avait pu voter un texte «conforme», c'est-à-dire reprenant exactement les mêmes termes que la proposition de l'Assemblée, il aurait été considéré comme adopté par la représentation nationale. Puisque ce n'est pas le cas, les députés vont pouvoir voter, et voter contre, la droite et le ce

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant