Vote de confiance au gouvernement : sur qui peut compter Manuel Valls ?

le
1
Vote de confiance au gouvernement : sur qui peut compter Manuel Valls ?
Vote de confiance au gouvernement : sur qui peut compter Manuel Valls ?

Tout en peaufinant son grand oral, Manuel Valls compte ses troupes. Le nouveau Premier ministre s'adressera mardi à 15 heures au Parlement, dans le cadre du traditionnel discours de politique générale où il doit notamment clarifier la politique économique du gouvernement. Puis les parlementaires, c'est-à-dire les députés et les sénateurs, lui accorderont ou non leur confiance à travers un vote qui se déroulera à la majorité des suffrages exprimés, ce qui ne prend pas en compte les non-votants et les abstentionnistes.

REPONDEZ A LA QUESTION DU JOUR : FAITES VOUS CONFIANCE A MANUEL VALLS ?

Ceux qui ne voteront pas pour

On sait déjà qui votera contre : l'UMP (199 députés), l'UDI (29 députés en l'absence de Jean-Louis Borloo), éventuellement quelques élus ultra-marins qui siègent au côté du Front de gauche et des non inscrits (dont les trois d'extrême droite), soit au maximum 250 députés s'ils sont tous présents.

Au nom des parlementaires communistes et Font de gauche, Eliane Assassi, présidente du groupe communiste au Sénat, a été reçue ce lundi par le Premier ministre. A l'issue de cette rencontre, elle a regretté la confirmation par Manuel Valls du Pacte de responsabilité (voir encadré ci-dessous), dont «aucun vernis social ne pourra masquer l'ancrage profondément libéral». En tout état de cause, les élus communistes et Front de gauche devraient choisir mardi entre un vote hostile ou l'abstention. Plus tôt ce lundi, le sénateur Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, avait estimé que le gouvernement de Manuel Valls «ne méritait pas» la confiance.

Les écolos hésitent toujours

Les 17 députés écologistes, qui ont refusé d'entrer dans son gouvernement, hésitent encore entre la confiance et l'abstention. Après avoir rencontré le Premier ministre ce lundi à 16 heures, les chefs de file des parlementaires EELV, François de Rugy, Barbara Pompili et Jean-Vincent Placé, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 7 avr 2014 à 18:07

    Mort de rire si la confiance n'est pas votée !!!!