Vos caisses de retraite sont-elles bien gérées?

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - La Cour des comptes a présenté les conclusions accablantes d'un audit de la CIPAV, la plus importante des caisses de retraite pour les professions libérales, qui compte près de 500.000 cotisants. De même, elle a émis des réserves lors de la certification des comptes 2012 de la CNAVTS (Caisse nationale d'assurance vieillesse des travailleurs salariés). Voici, en synthèse, le relevé des situations qui ne peuvent laisser insensibles les cotisants et les retraités.

CIPAV

1* «Un service aux assurés déplorable»

Quiconque a déjà tenté de joindre la CIPAV sait qu'il doit s'armer de patience. Selon la Cour des comptes, seulement un appel sur quatre est décroché? Plus alarmant, de l'affiliation du cotisant à la liquidation de ses droits de retraite, les dysfonctionnements sont nombreux.

En matière d'affiliation et d'appel de cotisation

Le processus d'affiliation à la CIPAV et les appels des cotisations sont peu fiables en raison de la divergence des fichiers utilisés entre la CIPAV et le RSI, pierre angulaire de l'affiliation des travailleurs indépendants. Refusant de se coordonner avec le RSI qui centralise les déclarations de revenus des indépendants, la CIPAV n'utilise pas ces éléments essentiels pour le calcul des cotisations obligatoires. De ce fait, les sommes réclamées aux assurés sont souvent incohérentes. La Cour des comptes souligne ?que «de nombreux cotisants font l'objet de taxations d'office, c'est-à-dire

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant