Volvo V 60 : un cinq-cylindres qui en vaut six 

le
0
Le distingué break suédois s'accorde à merveille avec un diesel impair de 205 ch.

Revoilà le break Volvo V 60, toujours aussi esthétique et élégant, et toujours aussi modeste dans sa capacité de chargement. On retrouve avec plaisir son châssis vif et précis dans lequel on reconnaît la patte de Ford. Comme il apparaît loin le temps où les Volvo faisaient joyeusement riper leur essieu arrière rigide sur la moindre plaque d'égout un peu humide.

Nous avons cette fois sous le capot un cinq-cylindres en ligne diesel à double turbo (haute et basse pression), d'une capacité de 2,4 l et d'une puissance de 205 ch. Cinq cylindres utiles pour, grâce à un bloc plus court, pouvoir conserver une disposition transversale, une originalité que Volvo parvient à réitérer avec le six-cylindres en ligne à essence.

En revanche, sur le diesel, comparé aux 4 cylindres concurrents, la réduction de la cylindrée unitaire est gage d'une meilleure aptitude à monter dans les tours. Au chapitre des inconvénients, notons des pertes dues aux frottements, inévitablement

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant