Volvo plus optimiste pour l'Amérique du Nord

le
0
VOLVO RÉVISE EN HAUSSE SES PRÉVISIONS POUR L?AMÉRIQUE DU NORD
VOLVO RÉVISE EN HAUSSE SES PRÉVISIONS POUR L?AMÉRIQUE DU NORD

STOCKHOLM (Reuters) - Le deuxième constructeur mondial de poids lourds Volvo a relevé ses prévisions pour le marché nord-américain et commencé à récolter les fruits de son vaste plan de réduction de coûts, des annonces qui ont propulsé le titre du à son plus haut niveau en près de trois ans en Bourse de Stockholm.

Volvo, qui rivalise pour la première place sur ce marché avec l'allemand Daimler, a fait état d'une hausse de la demande sur les marchés matures des deux côtés de l'Atlantique et au Japon, alors que la croissance sur les marchés émergents en Amérique du Sud et en Asie ralentit un peu.

"Nous constatons une amélioration progressive du sentiment sur le marché européen (...) nous avons adapté notre capacité (de production) et nous commençons à voir les effets de notre plan de rationalisation dans nos résultats", a déclaré le directeur général du groupe, Olof Persson.

Tout en maintenant sa prévision d'un marché européen à 230.000 poids lourds, Volvo dit tabler désormais sur une croissance de l'ordre de 8%, à 260.000 d'unités, du marché nord américain, contre une précédente estimation de 250.000.

L'Amérique du Nord est le deuxième marché du groupe après l'Europe, avec plus d'un quart de ses ventes.

En revanche, Volvo, première entreprise suédoise par ses ventes et premier employeur privé du pays, a revu en baisse ses prévisions de chiffre d'affaires au Brésil, un marché devenu important ces dernières années.

Volvo, dont la rentabilité est à la traîne par rapport à ses concurrents comme Scania, a vu sa marge opérationnelle atteindre 3,9%, conformément aux attentes, un chiffre nettement meilleur que l'an dernier mais encore loin de la marge de 10,7% annoncée par son rival suédois.

Après avoir atteint un pic de trois ans et demi dans la matinée, à 105,70 couronnes, le titre Volvo s'est retourné à la baisse, se traitant, vers 11h05 GMT , à 102,90 couronnes.

(Niklas Pollard et Johannes Hellstrom; Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant