Volvo et Autoliv s'allient dans la voiture autonome

le
0
Logo of Volvo on the front grill of a Volvo truck in a customer showroom at the company's headquarters in Gothenburg
Logo of Volvo on the front grill of a Volvo truck in a customer showroom at the company's headquarters in Gothenburg

STOCKHOLM (Reuters) - Le constructeur automobile suédois Volvo et son compatriote Autoliv, numéro un mondial des équipements de sécurité pour les voitures, vont créer une coentreprise pour concevoir des logiciels de conduite autonome.

Dans des communiqués séparés, Volvo et Autoliv ont annoncé mardi que cette coentreprise, dont les activités seront lancées début 2017, développerait des systèmes perfectionnés d'aide à la conduite (ADAS) et des systèmes de conduite autonome (AD).

Ces technologies seront destinées aux véhicules de Volvo mais pourront aussi être vendues par Autoliv à d'autres constructeurs à travers le monde, le produit de ces ventes étant réparti entre Volvo et Autoliv.

Les effectifs de cette coentreprise qui sera basée à Göteborg, en Suède, seront prélevés auprès des deux maisons-mères. Ils seront de 200 dans un premier temps et devraient grimper à 600 à moyen terme.

"En combinant notre savoir-faire et nos ressources, nous allons créer un leader mondial dans le développement des logiciels AD. Cela signifie que nous allons pouvoir apporter cette technologie excitante à nos clients plus rapidement", s'est félicité le directeur général de Volvo, Hakan Samuelsson.

Le développement de voitures autonomes est devenu une priorité pour les constructeurs automobiles à travers le monde, qui y voient un futur moteur de croissance de leurs activités.

Volvo, filiale du chinois Zhejiang Geely Holding Group, a déjà conclu le mois dernier une alliance de 300 millions de dollars (267 millions d'euros) avec Uber pour développer des voitures sans chauffeur. Il a aussi annoncé l'embauche d'environ 400 ingénieurs au cours de l'année à venir, une initiative sans précédent pour le constructeur suédois.

Volvo et Autoliv, coté à la Bourse de New York, pensent que leur coentreprise pourra commercialiser ses premiers logiciels ADAS en 2019 tandis que la technologie AD devrait être au point d'ici 2021.

(Niklas Pollard, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant