Volvo bat le consensus, prévoit un marché faible en Amérique du Nord

le
0
    STOCKHOLM, 19 juillet (Reuters) - Volvo  VOLVb.ST  a annoncé 
mardi un bénéfice supérieur aux attentes au deuxième trimestre, 
les réductions de coûts pratiquées des années durant et une 
forte hausse des livraisons en Europe l'ayant immunisé face à 
une demande d'utilitaires qui décroît rapidement aux Etats-Unis. 
    Volvo et ses concurrents allemands Daimler  DAIGn.DE  et 
Volkswagen  VOWG_p.DE  ont joui d'une hausse de la demande dans 
l'ensemble de l'Europe ces 12 derniers mois, alors que c'est 
l'inverse qui s'est produit aux Etats-Unis mais aussi au Brésil. 
    Pour ce qui concerne l'Amérique du Nord, le constructeur de 
poids lourds ne prévoit plus que 240.000 camions vendus dans 
cette région cette année, pour l'ensemble du secteur, au lieu 
des 250.000 anticipés en avril. 
    Le bénéfice d'exploitation ajusté du groupe de Göteborg a 
été de 6,13 milliards de couronnes (647 millions d'euros) contre 
5,98 milliards un an auparavant et un consensus Reuters le 
donnant à 5,64 milliards. Il donne une marge d'exploitation de 
7,8% contre 7,1% un an plus tôt. 
    Les prises de commandes de camions Volvo, Mack, Renault et 
UD ont fléchi de 8% au deuxième trimestre, alors que les 
analystes ne prévoyaient qu'un recul de 1%.  
    Le chiffre d'affaires trimestriel a baissé de 7% à 78,9 
milliards de couronnes. 
 
 (Niklas Pollard et Johannes Hellstrom, Wilfrid Exbrayat pour le 
service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant