Vols low cost : gare aux suppléments

le
0
Plus de 150 destinations depuis 37 aéroports. Les compagnies dites low cost se multiplient sur le sol français. Mais leurs offres sont elles toujours les plus intéressantes? Le point avec Pascal Frasnetti, journaliste au mensuel Le Particulier .

Depuis le début des années 1990, les compagnies aériennes à bas coût ont fait leur apparition et gagnent du terrain. Elles assurent aujourd'hui près de 40% des vols européens, avec des prix d'appel défiant toute concurrence .

Il est aujourd'hui possible d'emprunter plus de 150 liaisons depuis 37 aéroports français (Voir la carte). Mais avant d'embarquer, mieux vaut comparer les offres. Selon les compagnies, de multiples services payants s'ajoutent au prix du billet souvent alléchant, et rendent le vol bien plus coûteux, comme l'explique Pascal Frasnetti, journaliste au mensuel Le Particulier .

LIRE AUSSI:

» Aérien: les low-costs s'imposent en province

» À Marseille, Air France fait sa «petite révolution»

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant