Volley-ball : Earvin Ngapeth condamné à trois mois avec sursis pour l'agression d'un contrôleur

le
0
Earvin Ngapeth, le 19 juillet 2015 à Rio.
Earvin Ngapeth, le 19 juillet 2015 à Rio.

Le volleyeur, sacré meilleur joueur de la Ligue mondiale, a été condamné à trois mois de prison avec sursis pour avoir frappé un contrôleur de la SNCF en juillet dernier.

La star du volley tricolore Earvin Ngapeth a été condamnée, lundi 4 avril, à trois mois de prison avec sursis pour avoir frappé un contrôleur de la SNCF en juillet dernier.

Le volleyeur, tout juste rentré du Brésil, où il avait été sacré deux jours plus tôt meilleur joueur de la Ligue mondiale, le premier tournoi international remporté par la France, a également été condamné à 3 000 euros d’amende. Il a, en revanche, été relaxé du délit d’entrave à la mise en marche du train.

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant