Volkswagen veut revenir sur le marché de la dette en mai

le
0
VOLKSWAGEN ESPÈRE REVENIR EN MAI SUR LE MARCHÉ DE LA DETTE OBLIGATAIRE
VOLKSWAGEN ESPÈRE REVENIR EN MAI SUR LE MARCHÉ DE LA DETTE OBLIGATAIRE

FRANCFORT (Reuters) - Volkswagen espère revenir en mai sur le marché obligataire, a-t-on appris de plusieurs sources proches du dossier, un retour qui permettrait au groupe de lever plusieurs milliards d'euros pour remplacer un coûteux prêt bancaire dont il dépend depuis l'éclatement du scandale de la fraude aux tests anti-pollution.

Le premier constructeur automobile européen est de facto exclu du marché obligataire depuis septembre et les premières révélations sur le trucage des tests d'émissions polluantes aux Etats-Unis, car le scandale, qui pourrait coûter des dizaines de milliards d'euros au groupe en rappels de véhicules, modifications, amendes et procédures judiciaires, effraie les investisseurs.

En quête de financements alternatifs, Volkswagen a obtenu en décembre de plusieurs banques un prêt relais de 20 milliards d'euros aux conditions loin d'être avantageuses. Mais il espère désormais que la publication de ses résultats annuels, prévue le 28 avril, lui permettra de rassurer en partie les marchés.

"Volkswagen a commencé à discuter avec des banques et une première émission pourrait avoir lieu après la publication", a déclaré l'une des sources, qui a requis l'anonymat.

"Le montant des provisions (l'estimation du coût du scandale) permettra aux investisseurs obligataires de faire leurs propres calculs", a dit une autre source.

Un porte-parole de VW a déclaré que le groupe prévoyait d'émettre des obligations d'ici la fin juin.

En attendant, le dossier des émissions pourrait franchir une nouvelle étape importante le 21 avril, date butoir fixée par la justice américaine pour la conclusion d'un accord entre le groupe et les autorités concernées aux Etats-Unis sur la modification de quelque 600.000 véhicules équipés du logiciel de trucage.

"Dès que VW aura conclu un accord, il commencera un roadshow et l'émission d'une obligation non garantie pourrait avoir lieu en une ou deux semaines", a dit l'une des sources, précisant que le groupe pourrait tente d'emprunter trois à quatre milliards d'euros.

"VW a envie de venir sur le marché, (...) les marchés sont en feu", a déclaré une autre source, ajoutant que le montant de l'émission envisagée n'était pas déterminé et qu'il dépendrait des conditions qu'obtiendrait le groupe.

Le marché semble pour l'instant favorable à un tel retour: les écarts de rendement (spreads) des obligations du secteur automobile ont diminué de plus de 30 points de base depuis l'annonce début mars par la Banque centrale européenne (BCE) de l'extension de son programme d'achats de titres aux obligations d'entreprise non-financières "de bonne qualité".

Les investisseurs espèrent que les titres de VW seront éligibles à ce programme.

(Arno Schuetze et Alex Chambers; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant