Volkswagen va proposer un convertisseur catalytique aux USA

le
0
    DETROIT, 11 janvier (Reuters) - Volkswagen  VOWG_p.DE  va 
proposer aux autorités américaines d'installer un nouveau 
convertisseur catalytique sur quelque 430.000 véhicules équipés 
du logiciel de trucage des tests anti-pollution, a confirmé 
dimanche le président du directoire du groupe allemand, Matthias 
Müller.  
    "Nous en avons un en préparation et nous pensons qu'il fera 
partie des solutions techniques", a-t-il dit à des journalistes 
à la veille de l'ouverture à la presse du Salon automobile de 
Detroit.  
    Prié de préciser si le nouveau convertisseur serait en 
mesure de remettre les 430.000 véhicules concernés aux 
Etats-Unis en conformité avec les normes américaines en matière 
d'émissions polluantes, il a répondu "Oui, je crois que c'est 
possible." 
    Matthias Müller doit rencontrer mercredi la présidente de 
l'Autorité américaine de protection de l'environnement 
(Environmental Protection Agency, EPA) pour lui exposer ses 
propositions.  
    Il s'est dit optimiste sur la possibilité d'un accord entre 
les deux parties, alors que Gina McCarthy a publiquement 
regretté récemment la difficulté à trouver "un moyen 
satisfaisant d'avancer" en dépit de mois de discussions.  
    "Je pense que nous pouvons désormais offrir un plan qui sera 
très proche de ce que l'EPA attend de nous", a dit Matthias 
Müller.  
    Parmi les propositions du groupe pourrait figurer une offre 
de rachat de certains des modèles concernés par le scandale aux 
Etats-Unis, a-t-il dit sans plus de précision.  
    De son côté, Michael Horn, le PDG de la filiale américaine 
du groupe, a déclaré à Reuters que le constructeur présenterait 
lundi une extension du programme d'indemnisation des 
propriétaires américains de véhicules diesel équipés du logiciel 
 incriminé. 
    Ce programme, qui permet à chaque automobiliste d'obtenir 
500 dollars (458 euros) en liquide et 500 dollars sous forme 
d'avoir, concerne déjà les propriètaires de 482.000 voitures 
équipées d'un moteur diesel de 2,0 litres de cylindrée. Michael 
Horn a précisé que 260.000 d'entre eux y avaient déjà souscrit. 
    Il a ajouté que ce programme serait étendu aux propriétaires 
des Volkswagen Touareg des millésimes 2009 à 2016. 
    En novembre, le groupe avait reconnu avoir faussé les tests 
de mesure des émissions d'environ 80.000 SUV équipés d'un moteur 
de 3,0 litres, dont le Touareg, le Porsche Cayenne et plusieurs 
modèles Audi. 
    Un porte-parole d'Audi a déclaré dimanche qu'un programme 
d'indemnisation équivalent à celui de Volkswagen était en 
préparation pour les modèles de 3,0 litres.  
    Michael Horn a expliqué à la presse dimanche que la 
proportion de propriétaires de véhicules VW qui s'étaient 
plaints ou avaient demandé le rachat de leur voiture était 
"minime".  
    Il a ajouté ne pas s'attendre à une hausse des ventes de VW 
aux Etats-Unis cette année. L'an dernier, elles ont baissé de 
5%. 
     
 
 (Andreas Cremer et David Shepardson; Marc Angrand pour le 
service français, édité par Véronique Tison) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant