Volkswagen-Scandale et baisse des ventes ont grevé le profit de VW

le
0
 (Actualisé avec des précisions, contexte, cours de Bourse) 
    BERLIN, 28 juillet (Reuters) - Volkswagen  VOWG_p.DE  a fait 
état jeudi d'un bénéfice semestriel en baisse chez sa marque 
éponyme, évoquant les répercussions du scandale des émissions 
polluantes et une baisse des ventes qui l'ont emporté sur les 
réductions de coûts. 
    Le bénéfice d'exploitation de la marque VW, qui représente 
plus de la moitié des ventes du groupe, a chuté de plus d'un 
tiers à 900 millions d'euros contre 1,4 milliard un an 
auparavant. 
    La marge opérationnelle du deuxième trimestre a fléchi à 
2,9% contre 3,3% un an auparavant. 
    L'action perdait 1,6% en Bourse de Francfort, qui elle était 
à peu près stable. 
    Le premier constructeur automobile européen avait annoncé la 
semaine dernière que son résultat d'exploitation avait dépassé 
les attentes au premier semestre grâce à la réduction des coûts 
et à la hausse des ventes en Europe mais il avait aussi annoncé 
2,2 milliards d'euros de provisions supplémentaires liées au 
scandale des émissions polluantes.   
    La marque VW à elle seule a assumé 1,5 milliard d'euros de 
provisions supplémentaires constituées au premier semestre pour 
absorber les coûts du scandale des tests d'émissions polluantes 
truqués mis au jour aux Etats-Unis en septembre dernier. 
    Pour relancer une marque à la traîne d'une partie de la 
concurrence en termes de rentabilité, VW accélère le 
développement de modèles ainsi que son programme de réduction 
des coûts. Le groupe de Wolfsburg pratique aussi la 
décentralisation régionale afin de mieux cibler les marchés 
locaux. 
    VW veut investir plus dans la voiture électrique et les 
services de transport à la demande afin de tirer un trait sur un 
scandale du diesel qui lui coûte des milliards d'euros et qui a 
terni sa réputation. 
    Il a confirmé sa prévision d'une baisse du chiffre 
d'affaires de 5% au plus cette année de par une demande faible 
en Amérique du Sud et en Russie et de par la volatilité des taux 
de change. 
    Il projette aussi une marge opérationnelle ajustée de 5% à 
6% contre 6% en 2015.    
     
 
 (Andreas Cremer, Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant