Volkswagen pourrait vendre ses bijoux de famille pour régler ses amendes

le
1
La superbe marque Lamborghini sera-t-elle vendue ? Cela poserait un problème pour le haut de gamme Audi, la R8, qui partage beaucoup de ses composants avec l'italienne.
La superbe marque Lamborghini sera-t-elle vendue ? Cela poserait un problème pour le haut de gamme Audi, la R8, qui partage beaucoup de ses composants avec l'italienne.

Le nouveau patron de Volkswagen Matthias Müller a annoncé la couleur aux salariés du groupe mardi : le scandale des moteurs truqués coûtera très cher au mastodonte automobile et des effets sur l'emploi ne sont pas à exclure.

"Les charges seront importantes, potentiellement très importantes" suite à l'aveu de Volkswagen que 11 millions de véhicules avaient été équipés de moteurs diesel truqués, a expliqué M. Müller devant 20 000 salariés rassemblés pour l'écouter au siège de Wolfsburg (Nord). "Tout cela ne se fera pas sans douleur", a-t-il martelé.

Volkswagen a déjà provisionné 6,5 milliards d'euros dans ses comptes, "mais cela ne suffira pas", et au final, "les conséquences financières et commerciales sont aujourd'hui encore impossibles à prévoir", a-t-il poursuivi. Même chose pour les conséquences sur l'emploi, même si "nous allons nous battre pour qu'elles soient aussi limitées que possible" et "tout faire pour maintenir l'emploi dans le groupe", qui compte près de 600 000 salariés.

M. Müller, ex-patron de la filiale de bolides de luxe Porsche, est arrivé aux manettes du groupe il y a dix jours, après les révélations aux États-Unis de la tricherie. Celles-ci ont fait l'effet d'une bombe en Allemagne et dans l'entreprise, colosse aux 200 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel et douze marques, dont VW et Audi. L'action Volkswagen a perdu plus de 40 % en deux semaines. Enquêtes et plaintes en justice...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 14rc259 le mardi 6 oct 2015 à 17:17

    Aie ! Lamborghini aux mains des Chinois ou des Coréens c'est pas bon cela pour l'image de l'Allemagne. C'est le début de la fin pour l'industrie allemande.