Volkswagen pourrait s'attaquer au marché chinois du low-cost

le
0
VOLKSWAGEN POURRAIT S'ATTAQUER AU MARCHÉ CHINOIS DU LOW-COST
VOLKSWAGEN POURRAIT S'ATTAQUER AU MARCHÉ CHINOIS DU LOW-COST

WOLFSBOURG, Allemagne (Reuters) - Volkswagen pourrait construire en Chine son premier véhicule low-cost, a déclaré vendredi un responsable du constructeur automobile allemand, qui cherche à s'attaquer au marché chinois de l'entrée de gamme, le premier au monde.

Si le projet est validé, VW pourrait s'allier à l'une de ses deux coentreprises implantées en Chine où trois millions de véhicules à petit budget sont vendus chaque année, a dit à Reuters le directeur du développement de la marque, Ulrich Hackenberg.

"C'est un dossier sur lequel nous sommes en train de nous pencher", a-t-il déclaré.

Une incursion de VW sur ce marché pourrait contrarier Renault dont la marque Dacia rencontre en Chine un vif succès, et Nissan, qui s'apprête à relancer la marque Datsun avec un modèle low-cost.

Selon des sources au sein de l'entreprise, VW, numéro un européen de l'automobile, cherche à développer une gamme de véhicules dont les prix iraient de 5.000 à 10.000 euros. Elle pourrait comprendre une camionnette, un break et une petite voiture de tourisme.

Ces véhicules pourrait s'avérer moins chers que la Up !, à ce jour la voiture la plus petite et la moins chère du constructeur allemand, vendue pour 9.850 euros, uniquement sur les marchés européens et japonais.

Lors du Salon automobile de Detroit, au début du mois, le président du directoire de Volkswagen, Martin Winterkorn, a déclaré que la décision de se lancer ou non sur le segment des véhicules à petit budget serait prise cette année.

Andreas Cremer et Jan Schwartz, Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant