Volkswagen: démission du président du conseil de surveillance Ferdinand Piëch

le
0
Le patriarche du géant automobile européen Volkswagen, Ferdinand Piëch, à Hanovre le 13 mai 2014 (©afp.com / JULIAN STRATENSCHULTE)
Le patriarche du géant automobile européen Volkswagen, Ferdinand Piëch, à Hanovre le 13 mai 2014 (©afp.com / JULIAN STRATENSCHULTE)

Le patriarche du géant automobile européen Volkswagen, Ferdinand Piëch, démissionne également de tous ses autres mandats au sein du groupe. Il est imité par son épouse Ursula Piëch, membre du conseil de surveillance depuis 2012.

M. Piëch va être remplacé provisoirement à la tête de l'instance de contrôle par Berthold Huber, vice-président du conseil de surveillance et ancien président du syndicat IG Metall.

Cette annonce survient après les récentes turbulences au sommet du deuxième constructeur automobile mondial.

Bloc "A lire aussi"

M. Piëch, grande figure du monde des affaires allemand et l'un des petits-fils du créateur de la Coccinelle, était président du conseil de surveillance du groupe aux douze marques depuis 2002.

Il a très récemment déclenché une tempête au sein du conseil de surveillance en prenant clairement ses distances dans la presse avec le patron du groupe Martin Winterkorn, une manoeuvre interprétée comme une tentative de se débarrasser de celui qui fut longtemps son protégé.

M. Piëch s'était heurté aux membres les plus influents du conseil de surveillance, parmi lesquels des représentants du personnel, de l'Etat de Basse-Saxe actionnaire, et son cousin Wolfgang Porsche, qui s'étaient tous rangés derrière M. Winterkorn.

Dans un communiqué, les membres les plus influents de l'organe de contrôle ont indiqué samedi avoir discuté à nouveau

Lire la suite sur le revenu.com


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant