Volkswagen Beetle, la 3e vie de la Coccinelle

le
0
Envieux du succès de la Fiat 500 et de la Mini, Wolfsburg lance une nouvelle réinterprétation de sa célèbre Coccinelle, beaucoup plus typée néorétro.

(Envoyé spécial à Berlin)

Le pavé de la chaussée luit devant des façades décrépites. Il pleut des cordes dans ce petit village perdu dans l'ex-Allemagne de l'Est. On s'attend à voir débarquer Walter Ulbricht ou Erich Honecker inaugurant une ferme modèle ou un gymnase. Mais c'est l'Ouest qui a gagné. La séquence nostalgie se déroule aujourd'hui dans un remake de la Beetle, la Coccinelle, et non à bord d'une nouvelle version de la pétaradante Trabant.

Les mythes sont-ils inusables? Treize ans après une première tentative, Volkswagen lance une autre réinterprétation de sa célèbre Beetle, s'inscrivant cette fois beaucoup dans la tendance néorétro. Le succès de la Fiat 500 et de la Mini ont donné des idées à Wolfsburg, qui nourrit pour elle des ambitions mondiales. La voiture, fabriquée uniquement, au Mexique, verra sa finition adaptée aux goût des consommateurs américains (60 % des ventes estimées), européens, et désormais chinois.


«Réinven

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant