Volkswagen alloue son prêt relais de 20 mds à 13 banques

le
0
    FRANCFORT, 3 décembre (Reuters) - Volkswagen  VOWG_p.DE  a 
réparti entre 13 banques le prêt relais de 20 milliards d'euros 
qui va l'aider à supporter le coût du scandale des émissions 
entourant ses moteurs diesel, a-t-on appris jeudi auprès de deux 
sources proches du dossier. 
    Huit banques qui avaient proposé initialement des tranches 
de 2,5 milliards d'euros apporteront finalement 1,825 milliard 
chacune, et les cinq autres qui proposaient 1,5 milliard d'euros 
contribueront au bout du compte à hauteur de 1,08 milliard. 
    Les huit établissements apportant les fonds principaux sont 
Citi  C.N , Unicredit  CRDI.MI , Barclays  BARC.L , Bank of 
Tokyo-Mitsubishi, BNP Paribas  BNPP.PA , HSBC  HSBA.L , Mizuho 
 8411.T  et Société générale  SOGN.PA . Les cinq autres sont 
Goldman Sachs  GS.N , Bank of America  BAC.N , Santander 
 SAN.MC , BBVA  BBVA.MC  et Crédit Agricole  CAGR.PA . 
    Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès 
des différentes parties. 
    Les analystes évaluent à plus de 40 milliards d'euros la 
facture du scandale des tests d'émissions truqués pour 
Volkswagen, entre amendes, procès et réparations techniques. 
    Depuis que le scandale a éclaté le 18 septembre dernier, 
l'action Volkswagen a perdu près d'un tiers de sa valeur tandis 
que le taux de rendement de ses obligations s'est envolé. 
    Selon des sources citées mercredi, VW espère que les 
rendements de ses obligations reviendront à leur niveau d'avant 
le scandale d'ici au printemps, ce qui lui permettra de 
retrouver sa source de financement habituelle et de rembourser 
le prêt relais.  ID:nL8N13R2J2  
    Le prêt et les émissions obligataires devraient coûter 
environ 150 millions d'euros en intérêts et en commissions, a 
précisé l'une des sources, alourdissant encore la facture du 
scandale. 
    Lors de l'annonce de ses résultats du troisième trimestre, 
le groupe avait dit qu'il avait passé dans ses comptes une 
première provision de 6,7 milliards d'euros pour couvrir les 
coûts liés au scandale, ajoutant alors que d'autres sommes 
pourraient être mises de côté.  ID:nL8N12S1YY  
 
 (Arno Schütze, Véronique Tison pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant