Volkswagen a vu trop grand, trop vite?

le
0
Des Volkswagen Golf électriques en Chine.
Des Volkswagen Golf électriques en Chine.

À force d'avoir les yeux plus gros que le ventre, on finit par s'étouffer. Volkswagen en fait actuellement l'amère expérience. Le géant allemand n'avait qu'une idée en tête depuis plusieurs années : devenir le plus important constructeur automobile de la planète. À l'annonce de leurs résultats du premier semestre, les dirigeants du groupe basé à Wolfsburg ont pu déboucher le champagne. Lors des 6 premiers mois de l'année, leurs 12 marques ont écoulé 5,04 millions de véhicules, coiffant ainsi au poteau leur rival japonais Toyota (5,022 millions). Certains experts s'inquiétaient depuis quelques mois des conséquences de cette véritable « course à l'échalote ». Pour grossir coûte que coûte, Volkswagen a en effet accepté de faire des « sacrifices » qui pourraient lui coûter très cher aujourd'hui.

Ses patrons ont tout d'abord privilégié le chiffre d'affaires à la profitabilité. Au premier semestre, sa marge d'exploitation a ainsi atteint tout juste 2,7 %. Un résultat largement inférieur aux chiffres enregistrés par PSA (5 %), Ford (6 %) ou GM (6,7 %). Toyota a, quant à lui, vu sa marge opérationnelle passer de 1,91 % à? 10,1 % lors des quatre dernières années. En 2014, le grand patron de VW, Martin Winterkorn, n'avait pas cherché à cacher la dure réalité à ses salariés dans une lettre interne publiée dans la presse allemande. « Soyons honnêtes : nous avons beaucoup de rattrapage à faire par rapport à nos principaux...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant