VOLKSWAGEN : 2016 sera une année de transition

le
0

(AOF) - Lors de son assemblée générale, Volkswagen a commenté ses perspectives annuelles. Le constructeur automobile allemand a déclaré que 2016 va être une année de transition. Matthias Müller, président du conseil d'administration de Volkswagen a indiqué que la stratégie du groupe sera présentée milieu de cette année. Le président du conseil d'administration a réaffirmé l'objectif de développer l'e-mobilité, avec un lancement de plus de 20 modèles d'ici à 2020.

S'agissant du scandale du dieselgate, le groupe entend mettre tout en œuvre pour proposer des solutions à ses clients qui ont été touchés. Pour rappel, ce scandale a éclaté le 18 septembre dernier. A cette date, l'agence américaine de protection de l'environnement (EPA) a accusé Volkswagen de munir ces véhicules vendus aux Etats-Unis d'un logiciel destiné à limiter les émissions de dioxyde d'azote lors des tests d'homologation. Ces révélations ont entrainé la démission du président du directoire de Volkswagen et la réorganisation du groupe.

Sur l'année 2015, Volkswagen a accusé une perte de 1,58 milliard d'euros comparé à un bénéfice de 10,8 milliards un an plus tôt. La perte par action est ressortie à 3,20 euros contre un bénéfice de 21,82 euros l'an dernier. Cette nette dégradation des comptes du premier constructeur automobile mondial s'explique par la perte opérationnelle de plus de 4 milliards d'euros (contre un bénéfice opérationnel de 12,7 milliards en 2014). Volkswagen a notamment comptabilité 16,2 milliards d'euros de charges exceptionnelles liées au scandale de la triche aux émissions polluantes.

Le chiffre d'affaires du constructeur automobile allemand a de son côté progressé de 5,4% à 213,292 milliards d'euros, en dépit d'une baisse de 2% des volumes de ventes et de livraisons.

A l'exception de Volkswagen, toutes les marques ont affiché des livraisons en hausse au premier trimestre. Au cours des trois premiers mois de l'année, 2,5 millions de véhicules ont été livrés aux clients, soit une augmentation de 0,8%.

Dans ce contexte, le dividende (ordinaire) proposé a été réduit à 0,11 contre 4,80 euros, en 2014. Par action préférentielle, le dividende est de 0,17 comparé à 4,86 euros un an auparavant.

En termes de perspectives, le constructeur automobile table sur une stabilité des volumes de livraisons au niveau mondial, et une croissance en Chine.

Enfin, le groupe anticipe une baisse de ses revenus de plus de 5% cette année, en raison de la dégradation des conditions économiques en Russie et en Amérique du Sud et de l'impact du "dieselgate".


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant