Volgograd touchée par un deuxième attentat

le
0
VIDÉO - Les enquêteurs russes font le lien entre les deux attaques qu'ils attribuent à des kamikazes musulmans venus du Caucase.

À la veille du Nouvel An, la Russie vit un cauchemar éveillé. Depuis dimanche midi, les écrans de télévision ne sont plus que débris humains, vitres soufflées et témoins horrifiés. Coup sur coup, à moins de 24 heures d'intervalle, deux attentats ont ensanglanté la ville de Volgograd, à un millier de km au sud-est de la capitale russe. Après l'attentat suicide qui a frappé la gare centrale dimanche midi, une nouvelle explosion a éventré un trolleybus lundi matin, peu avant 8h30 locales, dans le quartier Dzerjinski, au nord de la ville. Quatorze nouveaux morts sont venus s'ajouter aux 17 victimes de dimanche, sans compter les dizaines de blessés, dont certains, dans un état grave, ont été transportés par avion à Moscou.

Selon le Comité d'enquête fédéral, les explosifs utilisés dans l'attaque du trolleybus présentent des élémen...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant