Volgograd n'a pas soldé ses comptes avec Stalingrad

le
0
REPORTAGE - Alors que la Russie célèbre le 70e anniversaire de la bataille, la communauté locale d'origine allemande est tenue à l'écart.

Le 2 février, les autorités russes célébreront en grande pompe le 70e anniversaire de la victoire de Stalingrad. Mais le pasteur Oleg Stulberg n'a pas le c½ur à la fête. La place de l'église de Sarepta, dans la banlieue de Volgograd, est inondée, les murs des bâtiments adjacents se fissurent, le tout sous l'½il indifférent des «chefs» de la ville.

Pour assombrir un peu plus l'humeur du prêtre, le conseil municipal de Volgograd a décidé, jeudi, de rebaptiser la ville à chaque commémoration de la Seconde Guerre mondiale: six fois par an, y compris le 9 mai, Volgograd redeviendra Stalingrad. Une décision iné­dite et un affront à la mémoire des 200 descendants de familles allemandes vivant aujourd'hui à Sarepta. Sur ou­kase de Staline, leurs parents furent brutalement déportés le 28 août 1941, deux mois après ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant