Volcan islandais : la France devrait être très peu touchée

le
0
La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) s'appuie sur des «prévisions optimistes» pour les jours à venir. Quelque 500 vols ont déjà été annulés en Europe.

La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) s'est voulue optimiste, mardi soir. «Le ciel français ne devrait être concerné que de façon très marginale» par les cendres du volcan islandais Grimsvötn. La veille, le secrétaire d'État aux Transports Thierry Mariani s'était déjà voulu rassurant. «Pour les 48 prochaines heures, il n'y a aucune menace, aucun risque. A partir de jeudi, tout dépendra de la nature de l'éruption», déclarait-il sur France 2. «Les cendres du nuage ne devraient pas toucher la France avant vendredi et à ce jour il n'est pas prévu (...) de fermeture de l'espace aérien français», a déclaré quant à elle la ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet.

En Europe, en revanche, des milliers de passagers ont déjà été victimes des conséquences de l'éruption du volcan islandais. Eurocontrol, l'organisation européenne de la sécurité aérienne, a annoncé que 500 vols, sur les quelque 29.000 attendus, avaient ainsi été annulés

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant