Volcan Bardarbunga : l'Islande ramène le niveau d'alerte à orange

le
0
Volcan Bardarbunga : l'Islande ramène le niveau d'alerte à orange
Volcan Bardarbunga : l'Islande ramène le niveau d'alerte à orange

L'Islande a abaissé dimanche son niveau d'alerte sur le volcan Bardarbunga, repassant à l'orange après une journée à l'échelon rouge, le plus élevé, en raison d'un risque d'éruption imminente. Le service météorologique islandais (IMO) a signalé qu'il n'y avait pas eu d'éruption du volcan sous-glaciaire samedi, contrairement à ce qui avait été indiqué précédemment. «Il n'y a actuellement aucun signe d'activité volcanique», a rapporté l'IMO sur son site internet samedi soir. L'alerte rouge annoncée samedi avait entrainé la fermeture de l'espace aérien dans la zone du volcan, les aéroports islandais étant néanmoins restés ouverts.

Un intense activité sismique persistait autour du Bardarbunga, avec plus de 700 secousses enregistrées dans la nuit de samedi à dimanche, dont deux séismes de magnitude 5,3 et 5,1, les plus puissants dans cette zone depuis 1996. Une éventuelle explosion du Bardarbunga pourrait engendrer un gigantesque nuage de poussière susceptible de perturber, voire d'interrompre le trafic aérien au-dessus de l'Europe et de l'Atlantique nord.

Dès samedi après-midi, l'IMO avait élevé au plus haut le niveau d'alerte pour le volcan Bardarbunga, et fait fermer l'espace aérien dans cette zone, les aéroports islandais restant néanmoins ouverts. Plus tôt dans la semaine, les autorités avaient évacué touristes et randonneurs de la zone autour du volcan, situé sous le plus grand glacier d'Islande, le Vatnajökull.

Le Bardarbunga, dont l'altitude dépasse 2.000 mètres, est entré en activité le samedi 16 août. Lundi 18, les sismologues ont enregistré une secousse tellurique de magnitude 4,5 dans le secteur, le niveau d'alerte passant à orange.

En avril 2010, l'éruption du volcan Eyjafjallajökull avait provoqué la plus grande fermeture d'espace aérien depuis la deuxième guerre mondiale, affectant plus de 100.000 vols et 8 millions de passagers. En 2011, l'éruption du volcan sous-glaciaire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant