Volcan Bardarbunga : des signes d'éruption, des analyses en cours

le
0
Volcan Bardarbunga : des signes d'éruption, des analyses en cours
Volcan Bardarbunga : des signes d'éruption, des analyses en cours

Une partie de la glace qui recouvre le Bardarbunga a fondu ces dernières heures, a rapporté le bureau météorologique islandais mercredi soir. La fonte a révélé une rangée de trous appelés «chaudrons», qui pourraient être le résultat d'une «éruption sous-glaciaire». Une analyse des données les plus récentes est en cours pour confirmer ou non cette hypothèse.

Depuis plusieurs jours, l'éruption du volcan islandais est redoutée en raison des perturbations du trafic aérien que pourrait engendrer l'émission de nuages de cendres, à l'image de la paralysie de l'espace aérien européen engendrée en 2010 par Eyjafjöll. Le 19 août, l'Islande a décrété l'évacuation des environs du Bardarbunga, après avoir élevé son niveau d'alerte pour l'aviation à «orange», interdisant aux avions de survoler la zone.

La rangée de «chaudrons», profonds de 10 à 15 mètres, observée aujourd'hui, s'étend sur plus de quatre kilomètres, précise le bureau météorologique. Le Met Office n'a pas relevé, en revanche, d'élévation du niveau de secousses sous le Bardarbunga, secoué quotidiennement depuis deux semaines par des séismes, dont la magnitude dépasse parfois 4. Le niveau d'alerte pour l'aviation est maintenu à «orange», le niveau maximal («rouge») étant réservé aux éruptions confirmées.

Pour l'Université d'Islande, qui rapporte également l'apparition de ces chaudrons, il n'y a «pas de signe évident d'une éruption volcanique pour l'instant». Un vol de surveillance au dessus du volcan devait permettre jeudi matin d'en savoir plus, alors que l'université estime que 30 à 40 millions de m3 de glace a fondu suite à l'apparition des chaudrons. L'eau pourrait avoir coulé vers le Grimsvötn.

No obvious signs of volcanic eruption yet (no harmonic waves or earthquakes that point to an ongoing eruption) #Bardarbunga More info 2MRW-- Univ. of Iceland (@uni_iceland) 28 Août 2014

En mai 2011, c'est l'éruption ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant