Vol MS804 d'EgyptAir : l'épave va-t-elle parler ?

le
0
Des affaires des passagers du vol EgyptAir MS804 retrouvées au nord d'Alexandrie après le crash.
Des affaires des passagers du vol EgyptAir MS804 retrouvées au nord d'Alexandrie après le crash.

Le temps est compté pour récupérer les boîtes noires de l'A320 du vol EgyptAir MS804 Paris-Le Caire qui s'est écrasé le 19 mai au petit matin au large d'Alexandrie. Dans deux jours, les piles qui alimentent les émetteurs des enregistreurs de vol ? les pingers, du nom du signal émis ? vont arriver en fin de vie. L'expérience montre toutefois que leur autonomie électrique, dont on considère qu'elle est de 30 jours, peut atteindre 40 jours, voire parfois 50.

Ces délais font l'objet d'une réflexion de la communauté aéronautique internationale. Il a été décidé de porter l'autonomie à 90 jours. Mais comme tout va très lentement dès qu'il s'agit de règlements mondiaux, la date d'exécution visée est 2021. L'opération est pourtant simple. Lors de la visite de contrôle des enregistreurs de vol sur l'avion, qui doit avoir lieu tous les 24 mois, il suffit de remplacer la pile de trente jours par une autre de 90 jours. Le coût est marginal. Des compagnies comme Air France n'ont pas attendu l'obligation réglementaire pour effectuer l'opération. EgyptAir, qui évite autant que faire se peut de communiquer sur les circonstances de l'accident, n'a pas indiqué quelle était l'autonomie des pingers de l'A320 du vol MS804, ni à quelle date les boîtes noires avaient été révisées.

Dispersion des débris

Même si des morceaux de l'épave viennent d'être localisés, l'aide des pingers reste essentielle, car ils...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant