Vol MH370 : Inmarsat confirme, un naufragé témoigne

le
1
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Inmarsat, une société britannique fournisseuse de communications par satellite, a affiné ses calculs sur la position du Boeing 777 de Malaysia Airlines. On sait que, dans un premier temps, deux espaces de localisation avaient été déterminés à partir des tentatives de communication sans transmission de données, effectuées par le Satcom de l'avion. Elles avaient été captées par deux satellites du système Inmarsat. Cela se traduisait sur une carte par la projection de deux couloirs en forme d'arc centrés sur la position des satellites dans l'espace, l'un vers le nord avec les républiques d'Asie centrale, l'autre vers le sud avec l'océan Indien. Une analyse plus fine a permis d'éliminer la première hypothèse, par ailleurs peu probable en raison de la couverture radar importante de ces régions (Inde, Chine de l'Ouest). Le crash dans l'océan Indien semble maintenant établi avec suffisamment de certitude pour que le Premier ministre malaisien l'annonce aux familles des victimes à Kuala Lumpur : "C'est avec de profonds regrets et tristesse que je dois vous informer que le vol MH370 a fini dans le sud de l'océan Indien au large de l'Australie", a déclaré Najib Razak. Les observateurs notent au moins un aspect positif : l'Australie va désormais coordonner les opérations avec plus de transparence et d'efficacité que la Malaisie. Un naufragé témoigne La zone où patrouillent dix avions et plusieurs navires est probablement la plus isolée qui existe au...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • porchert le jeudi 3 avr 2014 à 15:18

    Peut-on faire confiance à Inmarsat ?Ils ne cherchent surtout pas entre les Maldives et Diego Garcia...