Vol de données: Orange touché par un piratage informatique d'ampleur

le
0
Vol de données: Orange touché par un piratage informatique d'ampleur
Vol de données: Orange touché par un piratage informatique d'ampleur

Orange, premier opérateur français, a été victime pour la deuxième fois en trois mois d'un piratage d'ampleur qui met de nouveau en lumière la détermination de cybercriminels à se procurer des données personnelles dans le but d'escroquer des internautes.Pas moins de 1,3 million de personnes, clients d'Orange ou figurant dans leur base de données, sont concernées par ce vol d'informations - noms, prénoms, adresse mail, numéro de téléphone ou encore date de naissance - que l'opérateur affirme avoir détecté le 18 avril. Aucune donnée bancaire n'a été volée, selon Orange qui indique avoir depuis résolu le problème.Le 2 février, l'opérateur historique avait déjà reconnu avoir été victime d'une intrusion informatique similaire, avec le vol de données de quelque 800.000 de ses clients internet.Une fois dérobées, ces données peuvent être revendues, avec des prix allant de quelques centimes par information à plusieurs dizaines voire une centaine d'euros s'il s'agit de données bancaires. Elles sont également très souvent utilisées à des fins de "phishing", soit de l'hameçonnage.Grâce aux informations récoltées, les cybercriminels se font plus facilement passer pour un tiers de confiance - banque, opérateur télécoms, caisse d'assurance maladie - et incitent les utilisateurs à entrer leurs mots de passe ou leur numéro de carte bancaire en les redirigeant vers des sites "miroir" qui reproduisent fidèlement logos et identité visuelle des interlocuteurs présumés."Orange, en tant qu'opérateur historique et avec son énorme base de données, est une cible de choix. Il est vrai que la répétition de cette attaque ternit sa crédibilité, mais il ne faut pas non plus confondre vol de données sur un portail commercial, et intrusion dans le coeur de leur système d'information", indique à l'AFP Jean-François Beuze, président de l'entreprise de sécurisation des systèmes d'information Sifaris.Il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant