Vol de cocaïne au "36" : le frère balance

le
0
Christophe Rocancourt pose lors de l'avant-première du film Mesrine à Paris.
Christophe Rocancourt pose lors de l'avant-première du film Mesrine à Paris.

Du nouveau dans le volet "cocaïne" du 36 Quai des Orfèvres. Selon un procès-verbal divulgué par le JDD ce dimanche, l'escroc des stars Christophe Rocancourt et le policier des stups Jonathan Guyot - soupçonnés d'avoir volé aux scellés et revendu 52 kilos de coke pour 200 000 euros - auraient mandaté en janvier, depuis la prison de Fleury-Mérogis, le frère de Guyot et un ami de Rocancourt pour récupérer le magot. Donovan Guyot, le frère du policier, aurait en effet, d'après ses propres déclarations, été chargé avec l'ami de Rocancourt de récupérer les billets... au fond du lac de Créteil. Les deux compères se seraient retrouvés "dans l'eau à deux degrés", raconte de son côté RTL. Ils n'y auraient retrouvé que 50 000 euros. Le sac à dos du lac, découvert par la suite par les plongeurs de la police, était effectivement vide. Les 50 000 euros récupérés par les deux complices ont finalement été retrouvés lors d'une perquisition chez l'ami de Rocancourt. Les 150 000 euros manquant semblent quant à eux s'être volatilisés. Contexte tendu au 36Ces révélations viennent se surajouter à l'ardoise déjà chargée de la PJ parisienne. Son patron, Bernard Petit, a été remercié cette semaine après des soupçons de violation du secret de l'instruction, dans le chapitre Rocancourt-Prouteau (l'ex-chef du GIGN) des affaires du 36.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant